Méditation de la semaine :Octobre 2021

Méditation de la semaine : dimanche 3 octobre 2021

 L’empathie 

Par définition, l’empathie est « la capacité de s'identifier à autrui dans ce qu'il ressent » (Dictionnaire Le Robert). En tant que chrétiens, pourquoi est-il important de cultiver notre empathie ? Jésus, lors de sa venue sur terre, n’a jamais cessé de faire preuve d’empathie. Sa vie nous apprend à nous intéresser davantage aux autres et à partager leurs sentiments.

L’empathie nous pousse à mieux comprendre ceux qui pensent différemment de nous et facilite les conversations. L’empathie nous permet de porter les fardeaux des autres, comme l’Écriture nous incite à le faire. L’empathie favorise la solidarité et le travail en communauté. L’empathie nous aide à pardonner de tout notre cœur et à résoudre nos conflits avec les autres. L’empathie nous apprend à voir les autres comme Dieu les voit : des personnes créées à Son Image, pour qui Jésus s’est sacrifié, et donc des êtres précieux pour Lui.

Cherchons-nous à développer notre empathie dans notre vie quotidienne ? Méditons et prions pour que Dieu nous donne les moyens et le désir de faire grandir notre empathie, et de suivre ainsi les pas de Jésus.

« Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi de Christ. » (Galates 6.2)

« Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent ; pleurez avec ceux qui pleurent. » (Romains 12.15)

« Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ. » (Éphésiens 4.32)

Méditation de la semaine : dimanche 17 octobre 2021

Des circonstances plus favorables

« Car j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur. » Romains 8.37-38

Ces deux versets bibliques sont notoires. Ils rappellent au croyant que rien ne peut entraver le dessein de Dieu. Lui, qui est fidèle, a décidé de nous racheter par son Fils et de nous aimer éternellement. Rien n’empêchera la réalisation de sa décision.

Toutefois, une autre lecture de ce passage peut être proposée. Lors d’une récente réunion des jeunes adultes, un membre disait : « il n’y a rien qui puisse nous empêcher d’être en communion avec Dieu ». En somme, notre volonté représente l’unique obstacle à notre relation avec Dieu. Aucune circonstance ne peut être considérée comme meilleure qu’une autre pour nous rapprocher de Lui. Ne nous berçons donc pas d’illusions en raisonnant ainsi : « quand j’aurai ceci, ou cela, alors je pourrai davantage me consacrer à Dieu ». « Si j’étais dans telle ou telle situation, il serait plus simple d’approfondir ma relation avec Dieu ».

Il y a un temps pour tout ; aucun stade de la vie ne correspond donc davantage à la chrétienté. De plus, nous aurons toujours des projets non satisfaits, des désirs non assouvis… Quel est celui, ou quelle est celle qui peut dire : « j’ai atteint tous mes objectifs, j’ai obtenu tout ce que je désirais » ? Languir après un but fait partie de la condition humaine. Ne laissons donc pas l’attente de la réalisation d’un rêve entraver notre poursuite de Dieu ; nous risquerions de ne jamais l’entamer.

Méditation de la semaine : dimanche 24 octobre 2021

Les bénéfices de l’humilité

 

Cela nous surprendra, peut-être, mais Napoléon Bonaparte a dit : « L’homme n’est jamais si grand qu’à genoux devant Dieu. »

S’humilier devant Dieu, se rendre compte qu’il est Dieu, élève une personne. Jésus a bien dit, n’est-ce pas, « toute personne qui s’élève sera abaissée, et celle qui s’abaisse sera élevée » ? (Luc 14.11)

 

« Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu’il vous élève en temps voulu. » (1 Pierre 5.6)

Méditation de la semaine : dimanche 31 octobre 2021

       La paix de Dieu

Paul nous dit : « Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ. » (Romains 5.1)

La paix est l'une des choses les plus précieuses que les hommes recherchent. Certains sont capables de se faire des ennemis pour l'avoir, d'autres n'hésiteront pas à faire  la guerre pour être en paix. Qui achèterait une maison ou un appartement là où il y a des troubles? Qui déciderait de visiter un pays en guerre ? Et pourtant, un homme sans Dieu qui n'a pas encore fait la paix avec Jésus-Christ est un homme en guerre. La paix ne peut pas être là où Dieu est rejeté, elle ne peut pas être là où l'homme se croit maître de lui-même; et elle ne  peut surtout pas être présente là où le péché règne ou ne se définit pas en tant que tel.

La paix avec Dieu, c'est le bien absolu qui nous permet de surmonter les affres de la vie. Gardons-la, en restant dans la voie que notre père céleste nous a tracée.