Méditation de la semaine : Octobre 2017

Méditation de la semaine : dimanche 1er octobre 2017
Nos cantiques sont une grande source de méditation : voici quelques questions suggérées par l’un d’entre eux.
Sois mon Maître, Sauveur tendre, Jésus, Prince de la paix ; car toi seul saurais me rendre le coeur tranquille à jamais.

Demandons-nous vraiment à Jésus de diriger notre vie ?

Considérons-nous vraiment que Lui seul est capable de nous donner la paix ici-bas ?
Prends mon coeur, ô Dieu, dirige ma vie en tous ses aspects ; fais qu'à sa place j'érige un saint temple de ta paix.

Sommes-nous réellement prêts à abandonner tous les pans de notre vie à notre Père ?

Tous les aspects, toutes nos pensées, toutes nos attitudes, tous nos choix, sans exception ?
De la paix, c'est toi le Prince, de la terre, le Seigneur ; ote l'erreur, Christ, évince le mal qui lutte en mon coeur.

Sommes-nous conscients qu’il y a des combats en nous ?

Si oui, voulons-nous réellement nous laisser façonner par Jésus, quoiqu’il nous en coûte ?
Que ta paix soit en mon âme, que je ne sois plus troublé ; ote la honte et le blâme dont mon coeur est accablé.

Acceptons-nous pleinement le pardon de Dieu et la paix qui l’accompagne ?

Sommes-nous sincèrement et joyeusement remplis de gratitude envers notre Seigneur Jésus ?
Parle-moi, Seigneur, j'écoute ; pour t'entendre je me tais.

Je te suis, quoi qu'il m'en coûte ; je te suis à tout jamais.
Sommes-nous tous les jours, à tout instant, assis aux pieds de notre maître ?

Faisons-nous taire en nous notre ego, nos envies, nos aspirations mondaines ?

Sommes-nous réellement prêts à dire, avec Pierre : « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle ! » ?

Méditation de la semaine : dimanche 8 octobre 2017.
Notre relation avec Dieu dans la prière.
Persévérons dans cette action qui nous relie à Dieu.
Si nous apprenons à le connaître, nous pourrons mieux le prier.
Et voilà ce que Dieu a fait de nous, ses enfants !

C’est notre père qui est dans les cieux !
Il est le Père de toute la création, et pour tous ceux qui croient en son
Nom, nous pouvons le prier « que ton nom soit sanctifié ».

Aiguisons notre foi en agissant avec amour et soumission, et nous
pourrons Le prier « que ta volonté soit faite ».

Alors nous serons à ses yeux des serviteurs agréables.
Ayons de la reconnaissance pour la vie qu’il nous donne, pour cette
nourriture spirituelle qu’est Sa Parole, pour sa bienveillance parce
qu’Il connaît nos besoin et nous pourrons Le prier « donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien ».

Ne nous dissimulons pas derrière nos fautes, mais faisons plutôt
preuve d’humilité en Lui confiant nos faiblesses avec un coeur
repentant, et nous pourrons Le prier « pardonne-nous nos péchés,

car nous aussi nous pardonnons à quiconque nous offense ».

Le péché est tapi à notre porte, et c’est une lutte continuelle dans notre
quotidien.
Nous devons lutter contre ce fléau, mais malgré que l’esprit soit bien
disposé, la chaire reste faible et nous avons besoin de Dieu pour nous
sortir de ce fléau.
Si nous persévérons dans notre relation avec Dieu, dans l’exercice de
notre foi, dans la soumission à Sa parole et à Sa volonté, dans le désir
de combattre le péché, alors nous pouvons Le prier

« ne nous laisse pas entrer en tentation ».
« Car c’est à Dieu qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire ».
Amen !

Méditation de la semaine : dimanche 15 octobre 2017
Dans la culture américaine, j’ai rencontré plusieurs choses.

L’ambition est l’une d’entre elles.

Beaucoup d’étudiants et de professeurs que je croise veulent changer le monde, le marquer à jamais, rester dans l’Histoire. Mes camarades de classe passent leur temps à courir à droite à gauche, de stages en stages, de clubs en clubs…

C’est une véritable course au succès, une course pour la carrière qui aura le plus d’impact sur notre monde moderne.
Le succès personnel n’est pas notre motivation, bien sûr, mais c’est le Royaume de Dieu.

L’empressement constant est aussi le danger de ce mode de vie, un piège dans lequel nous ne voulons pas tomber. Seulement, en tant que chrétiens, nous pouvons nous inspirer de ce sentiment d’ambition.

Ces gens veulent changer le monde, et nous, l’Eglise, nous pouvons le faire, car nous avons le Dieu souverain de toute la Création de notre côté.

Alors, voici quelques phrases pour nous donner de l’ambition, pour nous inspirer le courage de nous mettre à l’oeuvre. (Une partie de ces phrases ont été tirées d’un sermon que j’ai récemment entendu ici).
« La vie sans objectifs est morte. »

« Ai-je un projet pour ce monde ? »
« Où est-ce que je veux vraiment aller ?

Par quelles étapes dois-je passer pour y parvenir ? »
« Un bon moyen de savoir ce que tu peux faire, ce n’est pas toujours de connaître tes dons, mais de regarder les
besoins.

Ainsi, tu découvriras peut-être tes dons. »
« Ne confondons pas activités et accomplissements. »
« En tant que chrétiens, nous devrions nous concentrer sur des buts impossibles à atteindre. »
« Les gens entreprenants s’associent avec les gens entreprenants. »
« Nous pourrions faire n’importe quoi dans ce monde si nous comprenions que Dieu est à nos côtés. »
« De notre côté, nous avons Dieu, l’indiscutable champion du monde.

Clairement, le combat est déjà gagné. »
Dieu nous donne la grâce d’avoir un impact dans son dessein !

Je sais que nous travaillons tous déjà beaucoup, mais prions donc pour que Dieu mette en nous de nouveaux désirs pour son Royaume.

Soyons des outils malléables, disponibles et travailleurs pour que Dieu accomplisse en nous ses projets impossibles.

Méditation de la semaine : dimanche 22 octobre 2017
La Bible et le portable
Pouvons-nous imaginer ce qui se passerait si nous traitions la Bible de la même manière que nous traitons notre portable ?
Si nous transportions la Bible dans notre sacoche, porte-documents, sac à main, à la ceinture ou dans la poche de notre veste ?
Si nous retournions la chercher quand nous l'avons oubliée à la maison ou au travail ?
Si nous y jetions un coup d'oeil plusieurs fois par jour ?
Si nous l'utilisions pour envoyer des messages à nos amis ?
Si nous la traitions comme si nous ne pouvions plus vivre sans elle ?
Si nous l'offrions à nos enfants pour être toujours en contact avec eux ?
Si nous l'emmenions en vacances au cas où nous aurions besoin d'aide ou de secours ?
Si nous nous demandions : comment avons-nous pu vivre sans elle pendant toutes ces années ?
Si nous la prenions dans la main en cas d'urgence ?
Contrairement au portable, la Bible a toujours du réseau.

Nous pouvons nous y connecter n'importe où.

Pas besoin de se soucier du manque de crédit ; Jésus a payé la facture : donc forfait illimité !

Mieux encore : la communication n'est jamais coupée et la batterie chargée à vie !
Numéros à utiliser en cas d'urgence :
Si nous sommes tristes : Jean 14

Si les autres se liguent contre nous : Psaume 27
Si nous sommes en colère, affligés... : Psaume 51

Si nous sommes inquiets : Matthieu 6.19-24
Si nous sommes en danger : Psaume 9.1

Si Dieu nous semble loin de nous : Psaume 63
Si notre foi a besoin d'être fortifiée : Hébreux 11

Si nous nous sentons solitaires, apeurés : Psaume 22
Si nous sommes durs et critiques envers les autres : 1 Corinthiens 13

Si nous nous sentons tristes et seuls : Romains 8:31-39
Si nous recherchons la paix et le repos : Matthieu 11:25-30

Si le monde nous semble plus grand que Dieu : Psaume 90
Pour connaître le secret du bonheur : Colossiens 3:12-17
Numéros à noter dans notre répertoire téléphonique biblique au cas où !
Conseillons ces numéros à nos proches : tôt ou tard, ils peuvent leur être utiles !!!

Méditation de la semaine : dimanche 29 octobre 2017

Le Saint Esprit

1 – le Saint Esprit : don divin
Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon
de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Actes 2.38
2 – le Saint Esprit : source de la vie
Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité le
Christ-Jésus d'entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.
Romains 8.11
3 – le Saint Esprit : Esprit de force
Car ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais (un esprit) de force, d'amour et de
sagesse. 2 Timothée 1.7
4 – le Saint Esprit : Esprit d’amour
Or, l'espérance ne trompe pas, parce que l'amour de Dieu est répandu dans nos coeurs par le Saint-Esprit
qui nous a été donné. Romains 5.5
5 – le Saint Esprit : Esprit de joie, de paix et d’espérance
Que le Dieu de l'espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous
abondiez en espérance, par la puissance du Saint-Esprit ! Romains 15.13