Méditation de la semaine : Mai 2019

Méditation de la semaine : Dimanche 5 mai

La joie en Christ

 

Dans de nombreux endroits dans la Bible nous retrouvons des exhortations à se réjouir, à demeurer dans la joie en notre Seigneur Jesus. Comme si vivre dans la joie faisait partie intégrante de notre vie de chrétien :

"Soyez toujours dans la joie en étant unis au Seigneur ! Je le répète, soyez dans la joie " - Phil 4 : 4

Jésus a connu cette joie intense :

"En ce moment même, Jésus tressaillit de joie par le Saint-Esprit (...)" - Luc 10 : 21

On voit qu’avec le Saint-Esprit, par la présence de Dieu, Jésus tressaillit de joie !!!!!

Et Jésus nous a transmis cette joie :

"Je vous ai parlé ainsi, afin que ma joie soit en vous et que votre joie soit complète" - Jean 15 : 11

"et maintenant, je vais à toi, et je parle ainsi dans le monde, afin qu'ils aient en eux ma joie parfaite" - Jean 17 : 13 (Jésus parle au Père dans sa prière sacerdotale).

Jésus, par son sacrifice, nous donne accès au Père, à sa présence et, ainsi, à la joie parfaite, complète.

Il nous est parfois difficile de trouver de la "joie" ici-bas, pour de nombreuses raisons. Mais nous avons la chance de connaitre le moyen d’accès à la vraie joie parfaite : être unis au Seigneur.

Méditation de la semaine : dimanche 12 mai 2019

Le témoignage de notre foi : un travail d’équipe !

 

A la retraite de l’assemblée comme à la dernière réunion des jeunes adultes, nous avons parlé de notre responsabilité de témoigner de notre foi aux âmes qui nous entourent. Avoir un comportement qui loue Dieu et qui suscite l’approbation des Hommes, oui ! Mais le faire sans parler de notre appartenance à Jésus, de ce qu’Il fait dans nos vies et de sa Bonne Nouvelle pour l’humanité, ce bon comportement reste sans signification. Rappelons-nous donc non seulement d’être un bon exemple, mais aussi de raconter ce qu’est notre vie avec Christ. De même, ce travail, faisons-le en équipe, en assemblée ! Parlons ensemble des gens dans notre entourage que nous souhaitons toucher, prions les uns pour les autres, donnons-nous des conseils pour témoigner et rendons compte les uns aux autres de nos relations avec les non-chrétiens.

En suivant l’exemple de plusieurs dans l’assemblée, je veux être, moi aussi, plus intentionnelle pour que les gens autour de moi connaissent le Christ, car « comment croiront-ils en Celui dont ils n'ont pas entendu parler ? Et comment en entendront-ils parler, s'il n'y a personne qui prêche ? » (Romains 10.14)

Méditation de la semaine : dimanche 19 mai 2019

Une affaire de mémoire…

En 2 Pierre 3, l’apôtre insiste sur la valeur de la mémoire : il est question de se rappeler ce que Dieu a dit et fait par le passé : « je fais appel à des souvenirs pour éveiller en vous une claire intelligence » (v.1) ; « afin que vous vous souveniez… » (v.2) ; « vous ne devez pas oublier, bienaimés… » (v.8). A l’opposé, il y a ceux qui « oublient volontairement » (v.5).

La question pour nous est celle-ci : nous souvenons-nous de ce que Dieu a fait dans notre vie ? Gardons-nous précieusement en mémoire aussi bien ses bénédictions – dans la vie quotidienne comme au sein d’une épreuve particulière – que ses avertissements – au travers de telle ou telle correction ?

Ou bien oublions-nous avec légèreté ce que Dieu a voulu nous faire comprendre, dans sa bonté, dans son amour, dans sa justice ?

La mémoire est chose précieuse ; elle est là pour « éveiller en nous une claire intelligence » et doit nous pousser à la sainteté : « combien votre conduite et votre piété doivent être saintes ! » (v.11) ; « vous qui êtes prévenus, soyez sur vos gardes » (v.17).

Oui, tout cela est bien une affaire de mémoire…

Méditation de la semaine : dimanche 26 mai 2019

Les jugements de Dieu sur l’humanité

Le jugement de Dieu dans sa globalité n’est pas une fable, un jeu de télé-réalité ou virtuel ; mais une réalité divine, car Dieu est le seul Souverain de toute l’humanité. « Tes jugements sont véritables et justes » (Apocalypse 16.7). Il existe cependant deux types de jugements prononcés par Dieu :

Dans l’Histoire (ici, sur la terre) : Des jugements d’avertissement prononcés par Dieu, jugements dont Il peut se ‘repentir’ si l’on change d’attitude :

• « Écoutez et prêtez l'oreille ! Ne soyez plus arrogants ! Car l'Éternel parle. Rendez gloire à l'Éternel, votre Dieu, Avant qu'il fasse venir les ténèbres » (Jérémie 13.15,16)

• « Dieu vit qu'ils agissaient ainsi et qu'ils revenaient de leur mauvaise conduite. Alors Dieu regretta le mal qu'il avait résolu de leur faire et il ne le fit pas » (Jonas 3.10)

Dans l’éternité (à la fin des temps) : Des jugements éternels qui sont des jugements finaux, établis et prononcés par Dieu, et qui ne peuvent être ni changés ni modifiés au cours du temps :

• « L'âme qui pèche est celle qui mourra. » (Ezéchiel 18.4)

• « Quiconque ne fut pas trouvé inscrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu. » (Apocalypse 20.15)

« A Dieu seul, notre Sauveur, par Jésus-Christ notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et puissance, dès avant tous les temps, et maintenant, et dans tous les siècles ! Amen ! » Jude 25