Méditation de la semaine : Juin 2020

Méditation de la semaine : dimanche 14 juin 2020

Va dire à mes frères que mon sang a lavé leurs péchés… 

 

Quelle grâce de savoir que nous avons une Identité, mais pas n’importe laquelle.

Une identité sans pareille qui confond l’’inconfondable’.

Sais-tu d’où vient cette identité ?

Elle vient du sauveur, elle vient du grand JE SUIS.

Elle a un prix inestimable : le prix du sang de Jésus.

A chaque goutte de sang versé pour toi, ton identité se consolidait aux yeux du Père.

Tu es devenu un frère de Jésus, un enfant d’adoption.

Tu es pur, lavé de tous tes péchés.

Ne marche plus dans la culpabilité, la peur, le regret, le découragement,

mais dans la victoire.

Tu es passé de créature du Dieu vivant à son enfant bien-aimé : quelle grâce !

« Dans son amour, Il (Dieu, le Père), nous a prédestinés à être ses enfants adoptifs par

Jésus-Christ. » Ephésiens 1.5

Méditation de la semaine : dimanche 21 juin 2020

Suis-je un figuier stérile ?

 

Un jour, Jésus raconte cette parabole « Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint y chercher du fruit et n'en trouva pas. Alors il dit au vigneron : Voilà trois ans que je viens chercher du fruit à ce figuier, et je n'en trouve pas. Coupe-le : pourquoi occupe-t-il la terre inutilement ? Le vigneron lui répondit : Maître, laisse-le encore cette année ; d'ici-là je creuserai tout autour et j'y mettrai du fumier. Peut-être à l'avenir produira-t-il du fruit ; sinon, tu le couperas » (Luc 13.6-9).

Que nous dit le Seigneur Jésus ? Il nous dit : « Dieu t’a appelé pour que tu serves son dessein. Cesse donc de résister et saisis ta chance de te repentir. Si tu ne fais pas cela, si tu ne prends pas le temps de faire cela, si tu ne mets pas tout en œuvre pour cela, un jour viendra – et un jour proche – où il sera trop tard » ; « Si vous ne vous repentez pas, vous périrez tous pareillement » (Luc 13.5)

Frère, sœur, lecteur anonyme, il ne m’appartient pas, en écrivant ces lignes, de connaître ta situation. Mais Dieu, lui, la connaît. Si ta situation exige de ta part une repentance, écoute la parabole du figuier stérile. Et saisis ta chance. Saisis la grâce de Dieu.

Méditation de la semaine : dimanche 19 juillet 2020

Certaines choses sont plus précieuses que l’or

 

On ne peut donner, à sa place, de l’or pur, ni peser de l’argent pour l’acheter 

(Job 28.15)

Plus précieuses que l’or, même que beaucoup d’or fin ; plus douces que le miel

(Ps 19.11)

Le gain qu’elle procure est préférable au gain de l’argent, et son revenu vaut mieux que l’or (Pr 3.14)

Mon fruit est meilleur que l’or, que l’or pur, et ce que je rapporte est meilleur que l’argent de choix (Pr 8.19)

 

Sommes-nous à la recherche de ces choses qui sont plus précieuses que l’or ?

Et quelles sont-elles ?