Méditation de la semaine : Juin 2019

Méditation de la semaine : dimanche 2 juin 2019

La paix qui vient de Dieu

 

Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix .Que votre cœur ne se trouble pas.

Chaque fois que se présente une difficulté dans notre vie spirituelle, nous sommes tentés d'accuser Dieu.

Mais en réalité c'est nous qui sommes en cause ; il y a en nous quelque interdit que nous ne voulons pas ôter.

Dès que nous arrachons le mal, tout devient lumineux. Mais, aussi longtemps que nous sommes partagés entre le service de Dieu et le culte de nous-même, les difficultés surgissent. Il faut que nous ayons une attitude de confiance et d'abandon complet à Dieu.

Alors, rien ne nous empêchera d'avoir une vie sainte.

Quand nous obéissons à Dieu, il marque son approbation en nous donnant une paix profonde. Ce n'est pas une paix selon le monde, c'est la paix de Jésus.

Si nous n'avons pas cette paix, attendons-là avec confiance, ou cherchons la raison pour laquelle elle est absente.

Prions les uns pour les autres de sorte que nous marchions, au quotidien, dans la paix qui vient de Dieu.

Méditation de la semaine : dimanche 9 juin 2019

L’ Eglise

 

L’Eglise

…est une famille voulue par Dieu :  travaillons afin que cette famille soit la nôtre.

…est un corps constitué par Dieu :    prenons garde de ne pas participer à sa division.  

…est une assemblée d’hommes  et de femmes : n’oublions pas que nous ne sommes pas parfaits.          

     

…est le royaume de Dieu : faisons en sorte qu’il soit différent des autres.

…n’est pas un bâtiment : soyons tous la vitrine qui donne envie aux gens.

…a une mission sur cette terre : soyons tous des missionnaires!

…est le peuple de Dieu : réjouissons-nous d’être appelés enfants de Dieu !

Que Dieu bénisse son Eglise!

Méditation de la semaine : dimanche 16 juin 2019

Pour les parents

et toute autre personne qui influence un enfant

 

Le foyer doit être un lieu sûr où les enfants peuvent exprimer leurs craintes, réserves et questions en ce qui concerne Dieu.

Sinon, leurs questions non formulées peuvent se multiplier et devenir des doutes qui rongeront leur âme.

Méditation de la semaine : dimanche 23 juin 2019

Ma faiblesse, Seigneur …

C’est de croire que je peux mieux te connaître par mon intelligence,

C’est de croire qu’apprendre les versets de la Bible par cœur me rapprochera plus de toi,

C’est de penser que je n’ai pas assez de valeur à tes yeux,

C’est de douter de tout, même de ton amour pour moi, durant mes épreuves,

C’est de vouloir tout contrôler par mon savoir-faire,

C’est de négliger ta puissante parole dans certains aspects de ma vie,

C’est surtout ne pas te faire totalement confiance.

Seigneur, tu entends les cris du faible et tu le relèves…

« Ayez recours à l’Eternel et à son appui,

Cherchez continuellement sa face. » 1 Chroniques 16.11

 

Méditation de la semaine : dimanche 30 juin 2019

S’approcher de Jésus pour vraiment l’entendre

 

« Ce jour-là, Jésus sortit de la maison et s'assit au bord de la mer. De si grandes foules s'assemblèrent auprès de lui qu'il monta s'asseoir dans une barque. Toute la foule se tenait sur le rivage » (Matthieu 13.1,2).

« Une grande foule s'assembla, et des gens de diverses villes vinrent auprès de lui. Il dit cette parabole : Le semeur sortit pour semer sa semence… » (Luc 8.4).

Représentons-nous cette foule qui écoute son enseignement. Comment ont-ils tous pu l’entendre distinctement ? Matthieu précise que la foule était telle qu’il est monté dans une barque pour pouvoir se tenir face à elle.

Mais qui a pu tout entendre ? Probablement ceux qui étaient suffisamment près.

Nous pouvons imaginer que ceux qui étaient vraiment intéressés, ceux qui pressentaient que son enseignement était vraiment crucial ont dû faire tous leurs efforts pour s’approcher au plus près du rivage.

Ne nous est-il jamais arrivé de nous faufiler au travers d’une foule, avec un sentiment d’urgence, pour nous approcher de quelque chose ou de quelqu’un d’important pour nous ?

Avant même la parabole du semeur – que Jésus s’apprête à raconter – il  y a ainsi une parabole pour nous : plus on est loin du Seigneur, moins on est capable de comprendre ce qu’il nous enseigne ; au contraire, plus on s’approche de lui, plus son enseignement pénètre. En réalité, pour qu’Il transforme notre vie, il faut être à son contact, tout simplement.

Tout cela est une question de soif ; une question de cœur.

« Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent ! » (Lc 11.28).