Méditation de la semaine : Janvier 2021

Méditation de la semaine : dimanche 3 janvier 2021

Humilité, paix et confiance

 

Le ministère prophétique est avant tout un ministère d’exhortation. Tantôt il console, tantôt il secoue, mais toujours pour le bien de celui à qui il s’adresse. De tout temps, le prophète s’adresse au cœur de l’homme.

Esaïe ne fait pas exception. Ainsi, même quand il couche sur papier les paroles qu’il adresse à Dieu, il n’oublie pas leur vertu édifiante. En prononçant ces mots : « Éternel, tu mets en nous la paix, car tout ce que nous faisons, c'est toi qui l'accomplis pour nous » (Esaïe 26.12), il nous fait comprendre deux réalités qui illuminent toute une vie !

Premièrement, lorsque nous accomplissons le bien, c’est en réalité Dieu qui agit. Oh, l’idée n’est pas que nous sommes des marionnettes ; Esaïe sait fort bien à quel point les hommes peuvent choisir le bien ou le mal. Mais l’idée est que la stimulation, la force, la volonté d’aller au bout d’un projet saint, tout cela vient du Dieu d’amour, de ce que j’appelle sa poussée bienveillante.

Prendre conscience de cela, c’est se laisser gagner par une humilité reconnaissante.

La seconde réalité est la paix que produit cette prise de conscience de l’Esprit de Dieu qui agit en nous. Quelle meilleure source de paix, en effet, que de mesurer que nos efforts sont stimulés, soutenus et accompagnés par notre Père ?

« A celui qui est ferme dans ses dispositions, tu assures la paix, la paix, parce qu'il se confie en toi » (Esaïe 26.3). Et voilà le cercle vertueux : l’humilité nouvelle a produit la paix ; cette paix nouvelle nous a encouragés à affermir nos dispositions pour le bien ; de là, notre confiance en Dieu s’est encore fortifiée ; et la paix produite par cette confiance s’en est trouvée encore raffermie…

Ô, quelle insondable sagesse habite notre Père céleste ! Merci mon Dieu pour ton dessein d’amour !

Méditation de la semaine : dimanche 17 janvier 2021
Passer le témoin


« Passer le témoin » : tel est le thème de la retraite des femmes qui aura lieu en distanciel le 6 Février. La question de la relève de nos assemblées par les jeunes est en effet cruciale. Nous avons tous pu remarquer que, ces dernières années, de nombreux jeunes ont quitté l’Eglise. 
Pour donner une chance à la génération future de pleinement vivre la fraternité de l’Eglise et d’en goûter les bienfaits, il est nécessaire que chacun de nous se sente responsable de ceux qui sont plus jeunes que nous : 

- en créant des moments pour apprendre à les connaitre et pour nous rapprocher
- en étant prêt à discuter sans tabou et à partager nos propres expériences
- en nous montrant disponible pour donner des conseils et pour accompagner
- en veillant sur leur conduite, leur sanctification
- en étant des exemples


Que Dieu nous bénisse dans cette tâche, qu’Il crée de profondes amitiés et que notre communauté puisse devenir un appui pour le quotidien de chacun !