Méditation de la semaine : Décembre 2018

Méditation de la semaine : dimanche 2 décembre 2018

Les sept marques d’une Eglise centrée sur l’évangile !

 

C’est une Eglise qui annonce ce que Jésus a fait pour que notre relation avec Dieu soit établie !

C’est une Eglise qui veut dénoncer et affronter les idoles de la société, afin de proposer une autre alternative !

C’est une Eglise qui doit se penser comme une communauté de service autour d’elle !

C’est une Eglise unie qui montre au monde comment surmonter les divisions !

C’est une Eglise dans laquelle tous les membres sont en mission chaque jour afin de gagner les âmes perdues !

C’est une Eglise qui prêche à la fois la sainteté et l’amour de Dieu, afin de transmettre la richesse de la grâce !

C’est une Eglise qui attend impatiemment le retour de Jésus-Christ, comme on attend le retour d’un conjoint !

Méditation de la semaine : dimanche 9 décembre 2018

Une question de confiance

 

En ces temps de trouble, n’ayons pas peur car Dieu assiste et soutient les justes. « Le cœur du roi est un courant d’eau dans la main de l'Eternel ; il l’incline partout où il veut. » (Proverbe 21.1). Dieu apporte son soutien et son aide à ses bien-aimés en travaillant dans le cœur des personnes que nous rencontrons.

L’Esprit de Dieu a encouragé Amasaï à suivre David (1 Chroniques 12.18). Dieu a fait en sorte que les nations aient peur de David (1 Chroniques 14:17). Dieu a conduit Israël à obéir aux commandements d'Achazia dans le but de remplir son dessein (2 Chroniques 30:12).

Faisons confiance à Dieu !

Méditation de la semaine : dimanche 16 décembre 2018

La réciprocité que produit l'amour ne donne-t-elle pas du fruit ?

 

Peu importe sa forme, sa couleur, sa valeur, seule compte la source du fruit. Dieu est notre source. L'amour qui s'auto-alimente… Le fruit du fruit, en quelque sorte.

Anne, la mère de Samuel, nous apporte un témoignage saisissant de cet amour divin ! Dieu a répondu favorablement à sa prière. En effet, elle a pu, après de longues années, concevoir un enfant. Elle a dit, alors : « Le Seigneur me l'a donné ». Elle n'a pas oublié d'où venait ce fruit ; « A mon tour, je veux le donner au Seigneur », a-t-elle déclaré.

Nous trouvons dans ce récit matière à réfléchir sur tout ce que nous recevons de notre Seigneur et Roi.

Des fruits, des fruits, une vie fruitée, mais sans sucre.

Méditation de la semaine : dimanche 23 décembre 2018

La force de l’Esprit collectif

 

En Christ, ‘un plus un’ donne bien plus que leur somme, c’est-à-dire deux. L’Esprit multiplie les dons et les bénédictions, lorsque les enfants de Dieu sont ensemble. Jésus déclare que « là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux » (Mt 18) : il dit clairement cela dans le contexte de l’Eglise future et de son action : il agira au milieu de nous.

Dans un tout autre contexte, la jeune Eglise de Jérusalem, craintive, prie ensemble un beau jour (Actes 4) et, dès la fin de cette prière, le Saint-Esprit remplit les membres et leur donne une force nouvelle : la force d’annoncer la parole de Dieu avec assurance.

Enfin, dans un autre contexte encore, l’on apprend que Paul et Barnabas « firent nommer des anciens dans chaque Eglise » (Actes 14), comme Paul le demandera plus tard à Timothée et à Tite, là où ils sont. C’est un travail collaboratif avec l’assemblée. Mais on lit en Actes 20.28 que c’est en réalité le Saint-Esprit qui établit les anciens dans leur fonction. C’est lui qui donne la sagesse collective à une assemblée.

Dieu nous veut ensemble : pour notre sauvegarde, oui, c’est certain ! Mais aussi parce que, ensemble, Jésus agit au milieu de nous ; parce que, ensemble, l’Esprit nous donne une force inconnue de ceux qui restent seuls ; enfin parce que l’Esprit donne une sagesse collective à laquelle aucun chrétien solitaire ne peut prétendre !

Soumettons-nous au dessein de Dieu, qui était, qui est, qui sera de nous réunir en un seul corps !

Méditation de la semaine : dimanche 30 décembre 2018

Les bienfaits de Dieu

 

En cette fin d’année, il est souvent question de bilans, qu’ils soient professionnels, personnels et/ou spirituels. Parfois, nous pouvons avoir l’impression que tout est noir, que rien ne va. Dieu peut alors nous paraître loin de nous. Mais ces bilans peuvent aussi être tous très positifs quant à nos vies. Dans ces deux cas de figure (un peu caricaturaux), n’oublions pas de mettre toute notre vie en perspective, toute notre vie de chrétien.

Dans Lamentations 3, Jérémie décrit un grand mal-être, comme s’il était abandonné et rejeté de Dieu, puis, dans le verset 21 il décide « Voici ce que je veux repasser en mon cœur, ce qui me donnera de l’espérance » et il décrit toutes les bénédictions de Dieu, Sa nature, Son amour. Gardons dans notre cœur toutes les bonnes choses que Dieu fait ou a faites pour nous et ne les laissons pas en oubli, rappelons-nous en ! Tout comme l’a fait Marie, peu de temps après la naissance de Jésus, « Marie gardait toutes ces choses, et les repassait en son cœur. » (Luc 2.19).