Méditation de la semaine : Avril 2018

Méditation de la semaine : dimanche 1er avril 2018

Ne sois pas incrédule !
 
L’incrédulité s’oppose à la foi.

L’incrédulité, c’est le « oui, mais… » qui surgit dans la pensée au moment où  la foi doit être à l’œuvre.

Si  le problème est bien trop difficile à gérer, tu te poses beaucoup de questions, tu te mets à douter de la main puissante de Dieu, tu deviens donc incrédule.

Or, Jésus a dit : « A l'homme cela est impossible, mais à Dieu tout est possible » (Matthieu 19.26).
 Si tu rumines sans arrêt sur ton passé, alors que Christ a payé le prix de ta liberté, tu deviens incrédule.

Or, l'apôtre Pierre a dit en parlant de Jésus :

« Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous » (1 Pierre 5.7).
 Si tu t’inquiètes pour ton lendemain et doutes des promesses de Dieu pour toi, tu deviens incrédule.

Or, Jésus a dit : « Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.

Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (Mathieu 6.32,33).

As-tu essayé de chercher son royaume sans qu'il prenne soin de toi ?

Alors, si tu veux voir la gloire de Dieu dans ta vie, parle, pense, agis par la foi !
 
L’incrédulité s’oppose à la foi !

Méditation de la semaine : dimanche 8 avril 2018
Intimité
 
Quel que soit notre cheminement, à un moment ou un autre, notre foi nous est venue  d’une relation avec notre Père céleste.
Mais il y a relation et relation, n’est-ce pas ?
Il est certain que Dieu veut établir une relation avec tout homme et toute femme sur cette Terre.
Mais il espère plus : il veut une relation intime.
Plus on lit la Parole, plus on se rend compte que Dieu désire  ardemment, patiemment, nouer une telle relation d’amour avec nous.
Il aspire à nous voir rechercher sa présence autant qu’un homme égaré recherche son foyer ;  avec autant d’ardeur, autant de soif, autant d’espoir et autant d’énergie.
Notre Père céleste désire que nos soupirs nous portent vers Lui plus que vers toute autre chose.
§     §     §   
Et, je vais vous dire ceci : cette relation intime, c’est ce que chacun ici-bas désire aussi.
Oui, que nous en soyons conscients ou pas, tout notre être aspire à cette intimité, à cette chaleur,  à cette sécurité, à cet émerveillement, à cette filiation.
 Jean nous dit « Voyez, quel amour le Père nous a donné, puisque nous sommes appelés enfants de Dieu ! ». 
« Et nous le sommes », ajoute-t-il !
Et nous le sommes ! Ce n’est pas qu’un nom ! C’est une réalité !
C’est notre véritable nature, et tout homme aspire à retrouver sa vraie nature…
La véritable nature de l’Homme se trouve en Dieu.

Méditation de la semaine : dimanche 15 avril 2018

Qu'est-ce qu'un chrétien.

Etes-vous un chrétien ?

Quand on parle d'un chrétien, on désigne une personne qui connaît Christ  - non pas une personne qui connaît quelque chose à son sujet, mais une personne qui le connaît comme son Sauveur personnel.

Un chrétien est quelqu'un qui connaît Celui qui a été jadis rejeté et mis à mort, mais qui est maintenant ressuscité et glorifié à la droite de Dieu; il est associé et uni à ce Sauveur ressuscité là où il est maintenant, au ciel.

Un chrétiens est "né de Dieu".

Tous ses péchés ont été pardonnés, effacée, et il a reçu le Saint-Esprit.

Tout cela, vous pouvez le recevoir.

Mais si vous pouvez seulement dire : j'espère posséder tout cela, vous n'êtes pas un chrétien dans le vrai sens du mot.

Un chrétien est quelqu'un qui a une relation vivante et indestructible avec le Sauveur victorieux et ressuscité.

Il est lié à Celui qui est d'abord descendu dans la mort pour lui, qui a souffert pour ses péchés, qui les a tous éffacés et qui a satisfait à toutes les éxigences de la justice de Dieu quant à ces péchés.

Ce Sauveur est ressuscité et en a fini avec le péché ; il est allé dans la présence  de Dieu où il a préparé une place pour y introduire le croyant.

La bénédiction du croyant est celle-ci ; il sait que Dieu est son Père ; il a le Saint-Esprit habitant en lui.

Il se tient déjà au delà de la mort et du jugement, attendant la gloire, lors du retour de Christ.

Etes-vous un chrétien ?

Avez-vous ce passeport parfait pour la gloire ?

Quel est ce passeport ? Le sang précieux de Christ  -  rien de plus, et rien de moins.

Méditation de la semaine : dimanche 29 avril 2018
 
La route de la vie chrétienne

 
La route de la vie chrétienne n'est pas une ligne droite ;

il y a : …un virage nommé désespoir …

un rond-point nommé confusion …

un tunnel appelé chute …

des dos d'ânes appelés amis …

des feux rouges appelés ennemis …

les crevaisons arrivent aussi (découragement) mais, avec les pièces de rechange (détermination), on peut être dépanné …

le moteur appelé Persévérance …

un super carburant nommé la Prière …

une assurance tous risques qui est la Foi …

un code de la route qui est la Bible …

un GPS nommé SAINT-ESPRIT …

un conducteur qui JESUS-CHRIST Cette route nous mène vers une destination appelée Victoire !