Méditation de la semaine : Août 2020

Méditation de la semaine : dimanche 9 août 2020

Vieux levain… ou pâte nouvelle ?

Dans un contexte de péché dans l’Eglise, Paul adresse cet appel aux chrétiens de Corinthe : « Purifiez-vous du vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle » (1 Cor 5.7).

Individuellement aussi, un chrétien peut rester attacher à son vieux levain ; il peut ne pas chercher à se défaire d’un ou plusieurs traits de sa vieille nature. Or, ce faisant, non seulement il ne grandira pas (même s’il croit que c’est le cas), mais il se mettra en danger mortel : « Ne savez-vous pas qu’un peu de levain fait lever toute la pâte ? » (v. 6).

Le peu de levain ancien que je laisse dans un coin – pensant que ce n’est pas bien grave – germe et produit une succession de fruits amères : ma vie tout entière en est alors infectée. Dans un corps, une gangrène s’arrête rarement en chemin, à moins qu’on supprime les parties trop atteintes. Il en est de même dans la vie spirituelle : « mieux vaut pour toi entrer dans la vie manchot ou boiteux », enseigne Jésus (Matthieu 18.8).

Nous avons été appelés à la sanctification: purifions-nous du vieux levain, quel qu’il soit. C’est une question de vie ou de mort.

Méditation de la semaine : dimanche 23 août 2020

Tu m’as relevé dans ma faiblesse

Au jour de ma détresse, tu as entendu mon appel.

Mon cœur se resserrait au-dedans de moi et mes pensées m’assaillaient.

Je cherchais inlassablement une issue, je me sentais faible : « aide-moi, Père ! »

‘Sache, mon enfant, que je reconnais ce soupir, c’est celui de mon Saint-Esprit qui intercède

en ta faveur.

C’est ce soupir qui humilie ton cœur et me pousse à agir.

Je déploierai mes ailes vers toi, certainement.

Je te restaurerai, demeure confiant, je te régénèrerai’.

Puis le lendemain arrive, ton souffle de vie ne me quitte pas.

Je me lève et je ressens ta paix.

Oh Père ! Tu m’as visité dans mon sommeil, tu m’as restauré, Alléluia !

Tu es ma force, car dans ma faiblesse, toi, tu te montres fort.

Bien-aimé(e) du Seigneur Jésus-Christ, espères toujours en Dieu …

Psaumes 116.1-2 : « J’aime l’Eternel, car il entend ma voix, mes supplications ; car il a penché son oreille vers moi ; Et je l’invoquerai toute ma vie. »

Méditation de la semaine : dimanche 30 août 2020

Connaître Dieu sous un autre angle

 

Tomas Halik, prêtre russe clandestin ayant risqué sa vie sous le régime communiste, a récemment déclaré dans une interview : « nous avons besoin de cette dialectique entre foi et doute. Non pas tant des doutes sur Dieu que des doutes envers notre concept de Dieu ».

En effet, nous avons tous grandi et évolué avec une façon particulière de lire la Bible. Nous pouvons relire encore et encore les mêmes passages, les comprenant toujours de la même façon. Et si nous demandions à Dieu de nous offrir des yeux nouveaux dans notre lecture de la Bible cette semaine ? Sûrement, une telle lecture de la Parole nous permettrait de revenir sur quelques-unes de nos idées sur elle, reconnaissant qu’elles peuvent parfois être des préjugés, des incompréhensions, des conclusions hâtives…

De même, nous avons tous une façon particulière de nous représenter Dieu. Peut-être avons-nous le plus souvent en tête l’image du Bon Berger, ou celle de l’Eternel des armées, ou encore celle du Dieu Redoutable, etc. Et si, cette semaine, nous nous concentrions sur une facette de Dieu à laquelle nous n’avons pas l’habitude de penser ?

Enfin, nous avons tous des outils à travers lesquels nous nous sentons particulièrement connectés avec Dieu. Ceux-ci peuvent être la prière et l’étude de la Parole, bien sûr, mais aussi le chant, le service pour les autres, la contemplation de la Nature, la méditation, etc. Et si, cette semaine, nous essayions d’écouter Dieu et de nous rapprocher de Lui à travers des outils que nous avons peu l’habitude d’utiliser ?

Que Dieu nous donne de toujours plus Le connaître tel qu’Il est.